Get Adobe Flash player

postheadericon La 1ère session extraordinaire du Conseil d'Administration

Le CREDOS dispose désormais d’un projet d’établissement pour 5 ans.

Ce jeudi 20 Mars 2014 fera date dans l’histoire du CREDOS. Il marque non seulement la date de la 1ère session extraordinaire du centre mais aussi et surtout la date de l’adoption du projet d’établissement de la structure.

La session était présidée par Dr Ibrahim Coulibaly, Conseiller Technique au Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, pas moins représentant du Ministre.

Après vérification des mandats et des présences, le président a déclaré l’ouverture des travaux de la session qui a commencé par le discours de bienvenue du Directeur Général du CREDOS Pr Hamadoun Sangho.

Le Directeur a brossé la genèse du projet d’établissement. Il a rappelé que le CREDOS a fonctionné de 2000 à 2006 comme service rattaché au Secrétariat Général du Ministère de la santé avant d’être érigé en Etablissement Public à Caractère Scientifique et Technologique (EPST) en 2007.

Déjà de 2001-2004 un plan d’action triennal avait été élaboré avec l’appui d’un consultant français pour servir de document de base pour le démarrage des activités du CREDOS. Ce plan a fait l’objet d’évaluation régulière qui a conduit à l’élaboration d’un plan stratégique sur la période 2007-2009. C’est à l’expiration en 2009 de ce plan triennal et après une évaluation dudit plan dont fait suite l’élaboration de ce projet d’établissement. Cette élaboration s’inscrit en droite ligne du renouveau de l’action publique instruit par le Premier Ministre. Il est le fruit d’un long processus qui a commencé depuis 2010. Une commission a été mise en place par une note de service de la direction pour s’occuper de d’élaboration du projet. Un atelier de trois jours a permis de faire une analyse de situation des quatre départements et de l’agence comptable qui composent le CREDOS. Cette analyse a fait  ressortir les points forts et les points faibles de la structure, points  qui ont été discutés et adoptés en plénière. Des réunions de mise au point ont été organisées entre la commission d’élaboration et la direction. Le point était fait à l’ensemble du personnel lors des réunions ordinaires de contrôle de tâches.

C’est pourquoi le Directeur Général a saisi l’occasion pour louer les efforts déployés par les agents du CREDOS pour faire en sorte que ce projet voit le jour. Il a alors souhaité recevoir de la part des administrateurs, des propositions d’amélioration du document afin de permettre à son centre de relever les défis auxquels il est confronté.

Quant au conseiller technique Dr Ibrahim Coulibaly, il dira que le département de la santé attache du prix à l’élaboration de projets d’établissement au niveau de toutes les structures. Il s’est dit heureux de constater que ce document soit l’œuvre des hommes et des femmes du CREDOS.

Il a ensuite demandé aux administrateurs de procéder à une analyse sérieuse des différentes activités proposées et  au besoin, formuler des suggestions et recommandations qui vont dans le sens de l’amélioration dudit projet. Pour plus de lisibilité et de facilité dans la mise en œuvre des futures activités, il les a invités à faire des critiques objectives et constructives.

Le document soumis à l’expertise des administrateurs est une projection sur 5 ans avec des objectifs prioritaires et des stratégies pour les atteindre. Il inclut le plan stratégique, les orientations et les domaines prioritaires ainsi que le cadre de planification.  La mise en œuvre de ce projet nécessitera approximativement la mobilisation de 3.585.000.000FCFA dont  797.653.000FCFA  pour la 1ère année. Les administrateurs ont passé au peigne fin les différents chapitres traités dans ce document. La session a été riche en questions et en observations de la part des administrateurs. Le Directeur Général a apporté des éclairages sur les points d’ombre et a promis d’intégrer les différentes observations faites pour améliorer le document.

Sous réserve d’intégrer les quelques observations de forme, le document a été adopté par acclamation des administrateurs présents.

Il faut surtout noter que ce projet a bénéficié d’une appréciation sans pareil de la part des administrateurs.

Pour un coup d’essai, le CREDOS a réussi un coup de maître.

Mis à jour (Lundi, 24 Mars 2014 16:21)